Maison d'Egypte

11 mai 2005

               

Le cœur                   du conflit au Proche-Orient

             
                                

Tout le monde                 le sait, aujourd’hui l’actualité devient de plus en plus chargée                 et on a tendance à minimiser les tueries israéliennes en Palestine,                 mais pas les ripostes palestiniennes que l’on nomme terrorisme.                 Pourquoi ? On ne peut pas, quand on aborde ce sujet, évacuer une                 position de principe : cet Etat qui, en 1948, s’installe en Palestine                 est le résultat d’une entreprise coloniale et représente une profonde                 injustice, de principe et de fait. Toute solution passe par la                 reconnaissance de cette injustice. Sur cette base, on peut soit                 accepter l’existence de l’Etat israélien, soit comme certains                 le veulent encore, continuer à demander sa disparition. Cette                 dernière position n’est à mon sens, pas tenable. Le traitement                 auquel sont soumis les Palestiniens est injuste, inique, et il                 appartient à la communauté internationale de faire pression sur                 l’Etat d’Israël pour que cesse ce déni de droit caractérisé. La                 résistance politique aux visées expansionnistes des dirigeants                 israéliens doit continuer. La même attitude critique doit être                 maintenue face aux dérives autocratiques de l’Autorité palestinienne.                 On ne peut se satisfaire de la démocratie pour les Israéliens                 et de la dictature pour leurs voisins, même si l’Etat israélien                 a fait un grand pas en demandant une enquête sur la triste et                 affreuse mort de la jeune fille palestinienne de 13 ans il y a                 quelques jours encore.

 

Certaines personnes                 voient la planète comme une multinationale, ils y cherchent les                 bénéfices, et peu importe le prix à payer tant qu’ils ne seront                 pas directement affectés. Mais je ne dis pas non plus que tous                 les fous d’Allah sont des honnêtes hommes et qu’ils sont innocents                 ; je me permets de vous dire qu’ils ne représentent pas tous les                 musulmans ; aujourd’hui, nous sommes environ 1 200 000 000 de                 musulmans sur Terre et parmi eux on compte une centaine de terroristes.

Posté par akhenaton75 à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]